Le jeu de Baccarat

La simplicité du baccarat, le jeu le plus exclusif

Des années d'observation ont permis aux théoriciens des jeux de constater que de tous les jeux de casino traditionnels seulement trois offrent de véritables chances de gagner : blackjack, craps et baccarat. Tous les autres représentent un avantage de la maison tellement important qu'il est presque impossible d'y gagner.

En jouant avec une bonne dose de connaissance et d'expérience, vous pouvez parvenir à abaisser l'avantage de la maison dans le craps jusqu'à moins de 2%. Le blackjack, quant à lui, demande une bonne dose de concentration, une bonne capacité de mémorisation ainsi que la capacité de rester discret si vous utilisez une stratégie de comptage des cartes afin de rester dans l'action. Tandis que le baccarat… Et bien le baccarat est le plus simple de tous les jeux de table.

Baccarat : le jeu

Il n'existe probablement pas de jeu plus simple à jouer. Il n'y a que deux questions à se poser pour deux possibilités qui vous sont proposées : où et combien. Les règles sont absolues et le jeu avance à un rythme qui permet de comprendre les stratégies et les résultats très facilement. En comparaison, par exemple, avec le craps, le baccarat avance à un rythme d'escargot. C'est un peu comme un jeu de pile ou face, avec une troisième possibilité : l'égalité.

Il n'y a que trois possibilités pour placer vos mises : "Banque", "Joueur" ou "Tie" (égalité). Il n'existe aucune autre option. Le pari sur le Joueur donne un avantage de 1,23% à la maison et le pari sur la Banque 1,06%. Il existe également des variantes, mais en général le jeu se joue de façon suivante : les 8 jeux de cartes sont soigneusement mélangés par un croupier assis au centre d'une table ovale avec six-huit joueurs se trouvant de chaque côté de la table.

Selon les statistiques, la mise sur la Banque va gagner 44,8% de temps, la mise sur le Joueur 44,6% et enfin, l'égalité ne gagne que 9,6% de temps. S'il n'y avait pas cette dernière mise, la mise sur la Banque aurait 50,7% de chances contre 49,3% de la mise sur le Joueur. Cette différence est compensée par les 5% de commission habituellement pris par le casino sur les gains de la mise sur la Banque. Certains casinos prennent une commission de 4%, mais sachez que bien souvent ce n'est qu'une promotion de courte durée. La commission peut être versée à tout moment pendant le jeu. Si elle n'a pas été versée avant la fin du jeu, c'est-à-dire après la distribution de la dernière main, le croupier peut demander à tous les joueurs de la table de régler les comptes. Vous pouvez également être invité à payer si vous quittez la table pour une raison quelconque.

Le baccarat est un jeu de rituels qui viennent des jeux européens tels que « En Banque » ou le « Chemin de fer ». Dans un jeu traditionnel, il peut y avoir jusqu'à trois croupiers par table de baccarat, chacun est responsable de 'sa' partie de la table et des fonctions bien précises. Dans la plupart des casinos, on utilise huit jeux de cartes qui constituent le sabot du jeu.

Le but du jeu est simple : vous devez choisir votre 'côté' : la Banque ou le Joueur et placer un pari sur celui dont le total de la main sera le plus proche de 9. Les deux cartes sont données face cachée au joueur et les deux autres au banquier dans l'ordre suivant : Joueur, Banque, Joueur, Banque. Les cartes du joueur sont révélées en premier. Les 10, les valets, les dames et les rois ont une valeur de zéro. Un as compte pour 1 point. Si, soit la banque, soit le joueur obtient un total de 8 ou de 9, il s'agit alors d'un « natural ». Le 9 gagne automatiquement et le 8 gagne si le total de l'autre main n'est pas un 9. Si ça n'est pas le cas, une ou deux cartes supplémentaires sont ajoutées à la main initiale. Toutefois il existe des règles particulières concernant le tirage des cartes supplémentaires.

Le côté qui obtient le total le plus proche de 9 gagne et le croupier paie les paris gagnants. Rappelez-vous que les casinos prennent 5% de commission sur les mises gagnantes de la Banque. En cas d'égalité, aucune partie ne gagne, mais si vous avez placé votre pari sur l'égalité, vous êtes payé 8 :1. Les deux autres paris paient 2 :1. La raison des ces cotes est la suivante : la mise sur l'égalité sera gagnante une fois sur environ 12 mains jouées. Un sabot entier peut être joué sans qu'il n'y ait l'égalité. Tout comme il se pourrait qu'il y en ait 3 ou 4 de suite. Si on prend en considération les règles pour le tirage de la troisième carte, la banque a bien sûr beaucoup plus d'options que le joueur, ce qui lui donne un avantage de 1,23%. C'est pour cette raison, entre autres, que les casinos prennent 5% de commission sur cette mise. Encore une fois, les commissions sont payées à la fin de chaque partie, voire avant.

Les montants des mises dépendent surtout du casino où vous jouez, mais en règle générale, pour les tables de grande taille la mise minimum est de 25$ et la mise maximum de 25 000$. Pour le mini-baccara cela va de 5$ à 1 000$. Il existe des tables avec d'autres limites. En général ces tables sont réservées aux joueurs qui sont prêts à parier jusqu'à 250 000$ par main. Si vous voulez avoir des sensations fortes, allez voir dans la zone réservée à ces tables, vous verrez probablement plus d'argent misé pour une main que la plupart des gens ne gagnent en une année.

La troisième carte

Le meilleur et le pire de tous les scénarios vient avec le tirage d'un 8 ou d'un 9. Bien sûr, si vous avez misé sur cette main, tout va bien pour vous. Dès que le joueur, qui montre ses cartes en premier, sort un 9, tout ce que la Banque peut espérer c'est avoir un autre 9 de son côté et être à l'égalité. Dans ce cas, il n'y a pas de gagnants, mais il n'y a pas de perdants non plus. Le gagnant ici sera le joueur qui aura misé sur l'égalité. Naturellement, la pire chose qui puisse arriver c'est d'avoir un 8 et une carte qui vaut zéro, alors que la banque a un 9 et une carte qui vaut zéro. C'est ce que l'on appelle le 'bad beat'. En l'absence d'un 8 ou d'un 9 au premier tirage, le jeu devient un peu plus délicat. Toutefois cela ne le complique pas non plus. Tout d'abord, voici la valeur des cartes :

Les as valent 1 point (et pas soit 1 soit 11 comme au blackjack). Les cartes de 2 à 9 ont leur valeur nominale. Les 10, les valets, les dames et les rois comptent pour zéro (baccarat). Le « natural » peut être constitué de n'importe laquelle des combinaisons dont le total sera un 8 ou un 9, par exemple : as + 8, 4 + 5 etc. Si vous ne faites pas un 8 ou un 9, une troisième carte est alors tirée, mais des règles très strictes s'appliquent. Les règles suivantes aident à mieux comprendre le jeu :

Côté du joueur : si le total des deux premières cartes est 1, 2, 3, 4, 5, 10, il doit tirer une carte, s'il a 6, 7, il doit rester, s'il a 8, 9, c'est un « natural » (personne ne peut avoir une troisième carte).

Côté de la banque : la banque reste si le joueur tire : 3 = 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 9, 10 8 4 = 2, 3, 4, 5, 6, 7 1, 8, 9, 10 5 = 4, 5, 6, 7 1, 2, 3, 8, 9, 10 6 = 6, 7 1, 2, 3, 4, 5, 8, 9, 10 7 = le banquier reste toujours, 8,9 = « Natural » = le banquier rester toujours (le joueur ne peut pas avoir d'autres cartes)

Ces règles contiennent une seule exception : si le joueur ne prend plus de cartes (il reste à 6, 7), le banquier doit rester à 6.

En tout cas, une chose est très claire à propos de ces règles : la banque a toujours plus d'options que le joueur. Cela se traduit par un avantage de 1,8% lorsque vous misez sur la banque, mais c'est également pour cette raison que les casinos prennent les 5% de commission sur vos gains lorsque vous misez sur la banque. Ces commissions doivent être payées à la fin du jeu au croupier de la table.

Options de mises

La beauté de baccarat réside dans sa simplicité. Encore une fois, il n'y a que deux options : quel côté choisir et combien miser. Trois options, si vous tenez compte de l'égalité et même quatre si vous vous dites que vous n'allez pas miser du tout. Mais il y a également une autre caractéristique à ce jeu, contrairement au blackjack, les joueurs et les croupiers au baccarat s'énervent très rapidement et s'agitent beaucoup. C'est tout à fait normal. Beaucoup de joueurs aiment ce jeu justement pour cette facette car ils l'utilisent à leur avantage. Ils préfèrent attendre jusqu'à ce qu'ils y voient un avantage. Certains attendent jusqu'à ce que 10-15 mains soient jouées afin d'examiner les tendances. Une autre caractéristique du jeu concerne les montants des mises. En effet, au baccarat vous pouvez miser ce que vous voulez : le minimum, le maximum ou un montant entre les deux.